Média Lucie Dagenais, femme de coeur, infirmière et syndicaliste, partie 1 de 2

  • 71
  • 0
  • 0
Partager
  • Ferrisson
  • 93 médias
  • envoyé 21 novembre 2016

Première jeune fille de Saint-Sauveur à obtenir un baccalauréat ès arts, Lucie Dagenais décroche un emploi au service social diocésain de Saint-Jérôme. Mais peu après, elle bifurque vers une formation d’infirmière, ce qui lui ouvre les portes de l’Hôtel Dieu de Montréal. C’est là qu’elle s’implique activement dans la mise sur pied d’un premier syndicat d’infirmières.

En 1963, elle entre à la CSN comme conseillère syndicale, ce qui la place au coeur des négociations dans les hôpitaux durant les années 60. Puis, elle devient adjointe au secrétaire-général de la CSN, cela durant la période des grandes luttes syndicales. Par la suite, elle passe au service de formation où elle s’implique surtout en santé sécurité.

De 1969 à 85, Lucie Dagenais va siéger comme représentante du monde du travail à la Régie de l’assurance maladie (RAMQ) où elle va soutenir le droit des usagers. Puis, de 1989 à 1994, on va la retrouver au Conseil du statut de la femme où elle défendra ardemment l’égalité en emploi ainsi que les droits parentaux.

De nos jours, elle continue de militer, cette fois pour la défense et l’amélioration du système public de santé en collaboration avec Médecin québécois pour le régime public (MQRP).

Fait à souligner, en 1979, elle devenait la compagne de Marcel Pepin, ancien président de la CSN.

Catégories: Vie syndicale
Afficher plus

0 commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires. Ajoutez un commentaire.